Ecriture nocturne

Sous-titre :

**//__@@
------
@@__//**

Lundi 31 mai 2010, par Claude Colin
Objectifs :

**//__@@
------
@@__//**

- Permettre aux participants de vivre ce moment un peu magique et méconnu qu’est « l’arrivée de la nuit », - Favoriser l’expression,
Mots clés :
Durée :

**//__@@
------
@@__//**

Entre 1h & 1h30
Matériel :

**//__@@
------
@@__//**

Pour les participants : 2 à 3 feuilles A4 avec un support rigide et un crayon papier.
En fonction de l’âge des participants : une petite boîte d’allumette, une petite bougie, un pot de yaourt en verre.

Il est important de vérifier que chaque participant soit habillé chaudement. Un sac poubelle peut permettre de s’asseoir dans l’herbe humide.

Pour l’animateur : matériel de sécurité (gilets déflecteurs si le déplacement se fait le long d’une route...) et lampe de poche.
Préparation : 1h-1h30
Déroulement :

**//__@@
------
@@__//**

Une heure avant le coucher du soleil, rassembler le groupe pour présenter l’activité (1) et distribuer le matériel (liste ci-dessus).
Se diriger tranquillement et en silence vers le lieu choisi pour « vivre la tombée de la nuit » (les participants peuvent avancer par deux, puis en file indienne). Arrivés sur le site, donner les dernières consignes à voix basse. Le groupe se déplace en silence. Lorsque l’animateur souhaite qu’une personne s’arrête et s’installe à un endroit, il s’arrête, lui parle à voix basse et/ou lui donne une légère touche sur l’épaule. Il est préférable que les participants soit séparés d’une vingtaine de mètres afin de ne pas déranger leurs voisins.

Le participant s’installe à cet endroit et commence à « vivre l’arrivée de la nuit ». Dans les consignes, demander de garder le silence et vivre par les sens cet instant. Quand le participant le souhaite, il est invité à écrire ou dessiner ce qu’il ressent, il peut allumer une bougie dès qu’il en éprouve le besoin (2). En fonction du groupe, des conditions météo (état du ciel, froid...), l’activité peut se prolonger une bonne heure.

A la fin de ce temps individuel, l’animateur rassemble les participants, un hululement de chouette hulotte, la lumière d’une lampe tempête... peut donner le signal. Chaque participant rejoint le lieu de rendez-vous, pose sa bougie en silence et s’assoit.

L’animateur propose aux participants qui le souhaitent de lire le texte qu’il ont écrit ou de commenter le dessin qu’il ont fait.
Remarques :

**//__@@
------
@@__//**

Conseils
Cette activité doit se faire dans de bonnes conditions météorologiques. Il est important que l’animateur l’ait déjà vécu, seul ou comme participant, et qu’il connaisse bien le lieu où se déroule l’activité. Les participants doivent avoir la possibilité de se savoir entourés : vision de la bougie des autres participants.

(1)A ce moment, il est important de « décomplexer » les participants vis à vis de l’écriture. Le partage des textes en fin d’animation n’est pas obligé, car le ressenti peut être totalement personnel.

(2)Si les participants sont trop jeunes, l’animateur peut passer près de chaque participant et allumer lui-même la bougie.

Pour aller plus loin

Cette activité peut être une première approche de la nuit, elle peut se poursuivre de multiples façons : observation et lecture du ciel, écoute des bruits de la nuit, nuit à la belle étoile, contes...

Le Collectif Astronomie Loisirs Bretagne
Ressource sous Creative Commons https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/
EcritureNocturne (Fiche animation), écrite par WikiAdmin, créée le 25.11.2015 à 15:22, mise à jour le 25.01.2019 à 23:58.